«Think Tank» Europe-Mexique.

«Think Tank» Europe-Mexique.
*2008 Création, par Morgane BRAVO, President I Founder of «Think Tank» Europe-Mexico. (Franco-Mexicaine) *Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... 2002 en France, Candidate (Titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16ème arrondissement (Sud). « Euroblogger » UE, Commission Européenne, Conseil Européen, Parlement Européen, Conseil de l'Europe, CoR, EuroPcom... *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

sábado, 12 de junio de 2010

*Le Mexique : pour l'amour du jeu...*

Le 17 juin, pour son deuxième match de la phase de poules, la France affrontera une équipe joueuse, dotée d'un bon nombre de footballeurs à la technique flamboyante. Sélection incontournable des phases finales de Coupe du monde, le Mexique se présente à cette édition 2010 avec beaucoup d'ambition. Membres d'une équipe qui s'est qualifiée pour les huitièmes de finale des quatre derniers Mondiaux, Rafael Marquez et ses coéquipiers entendent faire encore mieux que ça cette année.

HISTORIQUE : un visage familier des phases finales

Le Mexique est un grand habitué des phases finales de Coupe du monde. Sur les 19 Mondiaux organisés depuis la création de cette compétition, "El Tricolor" n'en a loupé que cinq. Qualifiée lors des quatre dernières éditions, la sélection nord-américaine, 17e au classement de la FIFA, s'est à chaque fois qualifiée pour les huitièmes de finale, sans parvenir à aller plus loin. Ses plus grands exploits se sont déroulés lors des deux Mondiaux que le pays a organisés : en 1970 et en 1986. A chaque fois, "El Tri" a atteint les quarts de finale de l'épreuve. En 1986, alors que le Mexique a été frappé par un tremblement de terre dix mois avant la compétition, l'équipe a profité du soutien populaire pour se transcender et finalement tomber au seuil des demi-finales, battue aux tirs aux buts par la RFA.



PARCOURS DE QUALIFICATION : Aguirre redonne le sourire

Cette fois, le Mexique a eu très chaud. Après avoir très mal commencé sa campagne éliminatoire, la sélection a obtenu sa qualification de justesse, grâce à une meilleure différence de buts que la Jamaïque. Si l'équipe a réussi à redresser la barre, c'est en grande partie grâce à l'arrivée de Javier Aguirre, le troisième sélectionneur différent qu'El Tri a connu durant les éliminatoires (après Ramon Ramirez et Sven-Göran Eriksson). Capitaine de la glorieuse sélection mexicaine en 1986, ancien entraîneur de l'Atletico Madrid, "El Vasco" a redonné confiance à l'équipe, n'hésitant pas à déclarer que "le Mexique dispose de la meilleure équipe de son histoire".

POINTS FORTS ET POINTS FAIBLES

Une jeunesse flamboyante. Le Mexique a remporté le titre de champion du monde des moins de 17 ans en 2005. Cinq joueurs issus de cette prometteuse génération font partie de la liste des 23 pour l'Afrique du Sud : Moreno (Alkmaar), Dos Santos (Galatasaray), Vela (Arsenal), Juarez (Pumas) et Aldrete (Monarcas). Le milieu de la Corogne, Andres Guardado, est lui aussi un jeune plein de talent. Bien aidés par des joueurs d'expérience à la technique redoutable (comme Blanco et Torrado), ils développent un jeu offensif de belle facture.

Problème d'équilibre. Si le Mexique se crée beaucoup d'occasions, il lui manque un vrai buteur pour les transformer. Le vétéran Cuauhtmec Blanco, 37 ans, qui jouera sa troisième Coupe du monde, manque de vitesse et de fraîcheur, tout comme l'attaquant de West Ham, Guillermo Franco (33 ans). Et les jeunes pousses sont encore un peu tendres… De même, les petits gabarits mexicains ont un déficit de qualité athlétique qui leur pose parfois problème en défense.

JOUEUR CLÉ : Rafael Marquez, le capitaine élégant

International depuis treize ans et capitaine de sa sélection, Rafa Marquez, 31 ans, est le seul de son équipe à évoluer régulièrement dans un (très) grand club européen. Double vainqueur de la Ligue des champions et quadruple champion d'Espagne, l'ancien Monégasque n'a joué que 16 matches avec le Barça cette saison mais il n'est pas encore fini ! Surnommé le "Kaiser du Michoacan" en raison de son élégance semblable à celle de Franz Beckenbauer, Marquez a été replacé libéro devant la défense, un rôle qui fait de lui le premier relanceur de son équipe.

JOUEUR À SURVEILLER : Javier Hernandez, le futur crack de Manchester

A 22 ans, Javier Hernandez, qui jouait au Chivas de Guadalajara, devrait évoluer à Manchester United la saison prochaine, et il est rare que Sir Alex se trompe lorsqu'il s'agit d'aller chercher un jeune joueur. Extrêmement talentueux balle au pied, l'attaquant de poche (1,73 m, 62 kg) est capable de changer le cours d'un match à lui tout seul.



LE
MONDE
11.06.10


MEXICO VS BRASIL COPA CONFEDERACIONES 2005


2 Mexico vs 0 Brasil [Copa America 2007]


Mexico 5 - Argentina 0 : COPA AMERICA VENEZUELA 2007!!!


3 Mexico vs 1 Uruguay [Copa America 2007]


***Équipe du Mexique de football des moins de 17 ans en 2010

L'équipe du Mexique des moins de 17 ans est une sélection de joueurs de moins de 17 ans au début des deux années de compétition placée sous la responsabilité de la Fédération du Mexique de football.

Elle a remporté le Championnat d'Amérique du Nord, centrale et Caraïbe de football des moins de 17 ans et remporta une fois la Coupe du monde de football des moins de 17 ans.
Wikipédia

A SUIVRE...!

Bien à vous,

Morgane BRAVO

No hay comentarios: