«Think Tank» Europe-Mexique.

«Think Tank» Europe-Mexique.
*2008 Création du Blog, par Morgane BRAVO, President I Founder of «Think Tank» Europe-Mexico. (Franco-Mexicaine) *Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... 2002 en France, Candidate (Titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16ème arrondissement (Sud). « Euroblogger » UE, Commission Européenne, Conseil Européen, Parlement Européen, Conseil de l'Europe, CoR, EuroPcom... *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

miércoles, 17 de marzo de 2010

*L'UE et le Mexique commémorent le dixième anniversaire de leur accord global*

***Miguel Ángel Moratinos visite la capitale mexicaine :

À l'occasion du dixième anniversaire de la signature de leur accord global, l'Union européenne et le Mexique ont décidé de promouvoir un agenda commun afin d'assumer de nouvelles responsabilités et de faire face aux enjeux à venir.

C'est ce qu'ont manifesté les ministres des Affaires étrangères d'Espagne, Miguel Ángel Moratinos, et du Mexique, Patricia Espinosa, lors de la clôture du séminaire intitulé « L'accord global entre le Mexique et l'Union européenne (UE) : dix ans de travail commun », qui s'est tenu dans la capitale mexicaine.

« Le Mexique et l'UE savent qu'ils doivent avancer conjointement et en partenariat dans la construction d'une nouvelle architecture internationale » a indiqué M. Moratinos, pour qui il est « nécessaire que le Mexique partage sa vision et ses efforts avec l'UE ».

Le ministre a insisté sur le fait que le Mexique et l'UE doivent intensifier leurs relations pour mieux assumer les responsabilités qui leur incombent.

Pour sa part, la chancelière mexicaine a indiqué que « les enjeux communs requièrent une action conjointe » car, dans un « monde global, les responsabilités sont toujours partagées ».

Dans le cadre de cet agenda commun, Mme Espinosa a notamment mis l'accent sur l'action contre la faim, la lutte contre la délinquance ou le changement climatique, des domaines dans lesquels les nations « doivent unir leurs forces et créer des synergies » pour contribuer à un monde meilleur.

Dans ce sens, M. Moratinos a indiqué qu'il a bon espoir que la réunion des Nations Unies sur le changement climatique, qui se tiendra à Mexico en décembre, soit synonyme d'espérance après le « sentiment d'amertume laissé par la conférence de Copenhague ».

Le ministre espagnol s'est dit convaincu du fait que la diplomatie mexicaine saura adopter une méthode de négociation différente pour qu'un accord visant à freiner le changement climatique soit atteignable.

Outre la lutte contre le changement climatique, M. Moratinos a souligné, dans le cadre de l'agenda commun, les efforts entrepris par le Mexique et l'UE en matière de lutte contre les inégalités et la pauvreté, la position commune adoptée en faveur du désarmement, ainsi que la lutte anti-terroriste, contre les mafias organisées et contre le trafic de drogue.

L'« accord global » conclu entre l'UE et le Mexique a été signé le 23 mars 2000 et il est entré en vigueur le 1er octobre de cette même année.

Ce traité permet aux Vingt-sept de disposer de conditions de concurrence similaires à celles conclues entre le Canada, les États-Unis et le Mexique grâce à l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), en vigueur depuis le 1er janvier 1994.

L'accord global comporte également un volet politique impliquant un engagement des deux parties en faveur de la démocratie et des droits de l'Homme, et des formules visant l'adoption de positions concomitantes au sein des forums internationaux.

17-03-2010

No hay comentarios: