«Think Tank» Europe-Mexique.

«Think Tank» Europe-Mexique.
*2008 Création du Blog, par Morgane BRAVO, President I Founder of «Think Tank» Europe-Mexico. (Franco-Mexicaine) *Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... 2002 en France, Candidate (Titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16ème arrondissement (Sud). « Euroblogger » UE, Commission Européenne, Conseil Européen, Parlement Européen, Conseil de l'Europe, CoR, EuroPcom... *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

martes, 28 de febrero de 2012

*FIN DE LA RÉUNION INFORMELLE DES MINISTRES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES*

"- La réunion s’est traduite par un échange dynamique d’idées sur les défis urgents de la gouvernance mondiale
- Cette initiative inédite mexicaine a été grandement saluée par les pays participants
- Elle a été reconnue comme un exercice ouvert et franc dans le cadre du G20


Lundi 20 février 2012 | Los Cabos, Basse Californie du Sud

Cet après-midi s’est achevée la réunion informelle des ministres des Affaires étrangères du G20, qui s’est tenue à Los Cabos, Basse Californie du Sud. Cette rencontre, qui s’est déroulée dans un climat informel, a privilégié le dialogue franc et ouvert entre les participants.

Le but était d’analyser la façon par laquelle le G20 peut affronter plus efficacement certains des défis les plus pressants en matière de gouvernance mondiale et instaurer des actions non seulement pour faire face aux crises conjoncturelles mais également pour faire face aux besoins structurels afin d’anticiper de futures crises. Il a été souligné l’importance de parvenir à une cohérence entre les politiques des pays participants en vue d’une meilleure efficience et efficacité de l’action internationale.

Au cours de la première session de ce matin, le président Felipe Calderón a adressé un message aux participants, dans lequel il a souligné que le Mexique –premier pays de l’Amérique latine à présider le G20 et deuxième pays en développement, après la République de Corée– possède une structure macroéconomique solide et de la stabilité dans ce domaine. Par ailleurs, il a rappelé les priorités sous la présidence mexicaine du G20 et a indiqué que ce groupe doit être un forum ouvert et global, ainsi qu’un pont de dialogue entre les pays développés et en développement.

Parmi les thèmes proposés par quelques-uns des participants à cette réunion informelle, voici les recommandations obtenues :

·         L’importance de continuer à travailler en faveur de la réforme des institutions multilatérales, dans un cadre actuel et avec une approche pragmatique, sans que cela n’entrave la possibilité de progresser dans des thèmes qui, de par leur importance, nécessitent une attention immédiate.

·         Il est primordial de profiter des instruments et des mécanismes internationaux existants, au lieu d’essayer d’en instaurer des nouveaux.

·         L’importance de donner un suivi rigoureux et constant aux engagements pris par les chefs d’Etat et de gouvernement tant dans le cadre du G20 qu’à l’occasion d’autres rencontres majeures, pour lesquels, souvent, le degré d’accomplissement n’est pas celui attendu.

·         Il a été souligné l’importance de la diplomatie préventive et pas uniquement celle à caractère réactif, ce qui exige de maintenir une vision à long terme et pas seulement de s’occuper des crises immédiates.

·         Le fait qu’il existe d’importants points d’intersection entre les thèmes économiques, politiques, voire de sécurité fait qu’il est impératif d’adopter des mesures qui permettent de donner un suivi intégral à l’agenda mondial.

·         Des thèmes comme la sécurité alimentaire, l’énergie et le développement durable –y compris la croissance verte–, qui sont des thèmes liés les uns aux autres, font qu’il est nécessaire de les examiner ensemble ou parallèlement afin de leur apporter une solution globale.

Les invités spéciaux sous la présidence mexicaine –Bénin, (en représentation de l’Union africaine), Cambodge (en représentation de l’Association des nations du sud-est asiatique, ANSEA), Chili, Colombie et Espagne–, ainsi que les invités spéciaux exclusivement pour cette réunion –Algérie, Azerbaïdjan, Emirats arabes unis, Norvège et Singapour– ont remercié et ont salué l’invitation formulée par la présidence mexicaine du G20 pour participer aux discussions substantielles.

Il s’agit de la première fois qu’une réunion de ministres des Affaires étrangères se tient dans le cadre d’une présidence du G20. Le Mexique réitère son engagement à poursuivre la promotion d’initiatives constructives et innovatrices de ce type, qui se traduisent par des résultats tangibles dans l’intérêt de la communauté internationale.

Au terme de la réunion, plusieurs représentants ont suggéré de répéter cet exercice afin de donner un suivi aux résultats de la réunion des dirigeants du G20 ».


Bien à vous,

No hay comentarios: