«Think Tank» Europe-Mexique.

«Think Tank» Europe-Mexique.
*2008 Création, par Morgane BRAVO, President I Founder of «Think Tank» Europe-Mexico. (Franco-Mexicaine) *Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... 2002 en France, Candidate (Titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16ème arrondissement (Sud). « Euroblogger » UE, Commission Européenne, Conseil Européen, Parlement Européen, Conseil de l'Europe, CoR, EuroPcom... *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

lunes, 26 de diciembre de 2011

* L'Amérique latine sans tutelles...Nouvelle Communauté d'Etats latino-américains et caribéens (Celac) est née...*

Une nouvelle Communauté d'Etats latino-américains et caribéens (Celac) est née à Caracas, le 3 décembre, lors d'un sommet des 33 chefs d'Etat de la région. Quelles sont l'origine et la nature de ce regroupement ? Précédée de réunions à Bahia (Brésil), en 2008, et à Cancun (Mexique), en 2010,  la Celac répond à une demande du Mexique, offusqué par la création de l'Union des nations sud-américaines (Unasur), en 2008, à l'initiative de Brasilia. La diplomatie brésilienne, qui brigue un siège permanent au Conseil de sécurité des Nations unies, avait écarté Mexico, son principal rival, et privilégié les douze pays de son environnement immédiat.

Avec la Celac, le Mexique, l'Amérique centrale - zone d'influence de Mexico - et les Caraïbes reviennent dans le jeu régional, sans pour autant remettre en question les autres organismes existants : la Communauté andine des nations (CAN), le Mercosur (Marché commun sud-américain), le Système d'intégration centre-américain (SICA), la Communauté caribéenne (Caricom) et l'Alliance bolivarienne des Amériques (ALBA, pilotée par le Venezuela).

Les sommets de Bahia, Cancun et Caracas réunissaient, pour la première fois, les Etats latino-américains et caribéens sans la présence de pays extérieurs à cette aire géopolitique : ni l'Union européenne - comme dans les sommets UE-Amérique latine et Caraïbes -, ni l'Espagne et le Portugal - comme dans les sommets ibéro-américains -, ni les Etats-Unis et le Canada - comme à l'Organisation des Etats américains (OEA).
La Celac est-elle pour autant une alternative à l'OEA ? Sa création marque indéniablement le refus des tutelles et la distance qui s'est creusée entre Washington et le sud du Rio Grande. La dépendance de jadis a été remplacée par une interdépendance en termes de commerce, migrations, investissements et envois de fonds des émigrés latinos et caribéens.
La Celac s'inscrit dans la continuité du Groupe de Rio, un forum politique né en 1986, destiné à contribuer au règlement des conflits armés en Amérique centrale. Ce n'est pas une organisation, comme l'OEA, née en 1948, qui, disposant d'une structure permanente, de personnel et de moyens, est capable de déployer des missions d'observation des élections. L'OEA est le coeur d'un système interaméricain, agissant dans le domaine juridique, de la défense, des droits de l'homme et du développement.
Le président de l'Equateur, Rafael Correa, a proposé de remplacer l'OEA par la Celac et de créer un organisme des droits humains capable de se substituer à la Cour interaméricaine des droits de l'homme - ce qui a provoqué une protestation de l'organisation Human Rights Watch. M. Correa a prononcé aussi un réquisitoire contre les médias privés, avec lesquels il est en mauvais termes. Mais il n'est pas parvenu à convaincre ses propres alliés de l'ALBA : les Cubains ont même déclaré que la Celac ne visait ni à remplacer l'OEA ni à s'opposer aux Etats-Unis.
L'immense majorité des présidents de la région ne professent pas l'antiaméricanisme viscéral de M. Correa, de son homologue vénézuélien Hugo Chavez, du Nicaraguayen Daniel Ortega ou du Bolivien Evo Morales. Le choix du président pro tempore de la Celac s'est porté sur le Chilien Sebastian Piñera, un homme de droite, écartant ainsi toute tentation idéologique. Les chefs d'Etat ont refusé de doter la Celac de la moindre structure entre deux sommets et ont confirmé que les décisions continueraient à être prises par consensus, évitant les majorités favorisées par les pétrodollars de M. Chavez.
Le Venezuela est un partenaire économique incontournable mais difficile. Pour cette raison, les présidents de la Colombie, de l'Argentine et du Brésil ont débarqué à Caracas avant le sommet régional, pour traiter les affaires bilatérales. Bogota veut obtenir le règlement de ses exportations au Venezuela. Brasilia tente derécupérer l'investissement promis pour une raffinerie commune au Pernambouc, malgré la décapitalisation de l'entreprise pétrolière vénézuélienne PDVSA. Buenos Aires cherche à compenser la fuite de capitaux argentins. Mexico, de son côté, essaye de recouvrer les indemnisations d'entreprises expropriées par Caracas.
Le succès de la Celac devra être mesuré à l'aune de son ambition : faireprogresser l'intégration régionale. Certes, que les chefs d'Etat privilégient le dialogue consolide l'Amérique latine et les Caraïbes comme une région de paix, dénucléarisée, sans conflits interétatiques. La stabilité favorise la croissance. Mais l'intégration a besoin d'initiatives concrètes.
Depuis un demi-siècle, les efforts se sont multipliés sans pour autant s'inscriredans la durée. En l'absence de suivi et de résultats, la diplomatie présidentielle a ses limites. L'intégration physique, la communication, la complémentarité énergétique, les échanges intrarégionaux, les accords universitaires en sont encore à leurs débuts, voire à l'état de simple esquisse. 

Le Brésil continuera sans doute à privilégier l'Union des nations sud-américaines. Le nationalisme et le souverainisme de la plupart des chancelleries concernées sont contradictoires avec l'intégration régionale, qui suppose un certain degré d'institutionnalisation et donc l'acceptation de négocier des solutions supranationales. En attendant, un pont, une route, un réseau électrique ou satellitaire contribuent davantage à l'intégration que les sommets à répétition.

*2012 : Présidence mexicaine du G20*


Le Mexique préside le G20 du 1 Décembre 2011 au 30 Novembre 2012

México preside el Grupo de las 20 economías desarrolladas y emergentes del 1 de diciembre de 2011 al 31 de noviembre de 2012 

Mexico is chairing the Group of 20 developed and emerging economies from 1 December 2011 to 30 November 2012 

«  La présidence française du G20, qui avait débuté le 12 novembre 2010, s’est achevée le 30 novembre dernier, quelques semaines après le sommet de Cannes des 3 et 4 novembre derniers.
Le Mexique préside le G20 depuis le 1er décembre et organisera en particulier un sommet des chefs d’État et de gouvernement en juin 2012 à Los Cabos (Basse Californie), dans la suite de ce qui avait été annoncé dans la déclaration du sommet du G20 de Cannes.
La France se félicite de ce passage de témoin au Mexique. Elle travaille étroitement avec les autorités mexicaines pour le nécessaire transfert d’expérience entre présidences et continue à rester activement impliquée dans les travaux du G20, dans l’esprit du renforcement de la Troïka desprésidences (sortante - française, actuelle - mexicaine, future - russe) qui a été décidé au sommet de Cannes.

Sous la Présidence mexicaine vont s’ouvrir et se poursuivre des négociations sur plusieurs enjeux majeurs. Nous adressons tous nos vœux de succès au Mexique pour cette nouvelle présidence et nous sommes confiants dans sa capacité d’agir pour un monde plus stable et une économie internationale mieux régulée. »
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/enjeux-internationaux_830/affaires-economiques-internationales_901/g20_21345/evenements_20477/presidence-mexicaine-du-g20-05.12.11_97273.html



Bien à vous,

*Conferencia de prensa ofrecida por Christine Lagarde ...*

Conferencia de prensa ofrecida por Christine Lagarde acompañada por José Antonio Meade y Agustín Car

*Le Mexique...*

Le Mexique, ce n’est pas uniquement un membre de l’OCDE 
et le pays qui préside actuellement le G20 :

C’est aussi un grand marché qui compte 112 millions de consommateurs, qui est la 14è puissance économique mondiale (on l’oublie souvent), la 2ème  économie latino-américaine et le 1er importateur et exportateur d’Amérique latine avec 600 milliards USD d’échanges ;

C’est le marché le plus ouvert d’Amérique Latine (Rapport Doing Business),  signataire de 12 accords de libre-échange avec 44 pays (ALENA, Union Européenne : exonération de taxes et de droits de douane pour la majorité des produits importés de France,…) ;

Avec la « Celac » , le Mexique, l'Amérique centrale - zone d'influence de Mexico - et les Caraïbes reviennent dans le jeu régional, sans pour autant remettre en question les autres organismes existants 

(Une nouvelle Communauté d'Etats latino-américains et caribéens (Celac) est née à Caracas, le 3 décembre 2011, lors d'un sommet des 33 chefs d'Etat de la région http://mexicoworldwide.blogspot.com/2011/12/lamerique-latine-sans-tutellesnouvelle.html) ;


C’est un pays avec une position privilégiée entre monde anglo-saxon et monde latin, au centre d’une dynamique régionale particulièrement porteuse.

L’ « espagnol »   est la langue officielle de l'Amérique Latine! sauf le Brésil, « portugais », (Le Brésil n'est pas membre de l’OCDE).

*MEXIQUE "LA VRAIE VISION"... Miguel ALEMAN VELAZCO : GROUPE SAFRAN*

Bien à vous,

jueves, 22 de diciembre de 2011

*Tesoros de los Palacios Reales de España - Una historia compartida*





Exposición Tesoros de los Palacios Reales de España, una historia compartida.
Visítala en la Galería de Palacio Nacional de diciembre 2011 a mayo 2012.
Entrada Gratuita

Bien à vous,

*Premio de Ecología y Medio Ambiente Miguel Alemán Valdés 2011*



Ciudad de México, 14 de diciembre del 2011.- Ceremonia de Entrega del Premio de Ecología y Medio Ambiente Miguel Alemán Valdés 2011, que se llevó a cabo en el Salón Adolfo López Mateos de la Residencia Oficial de Los Pinos.

*ECOLOGIE & INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe Siècle!* http://developpementdurablexxis.blogspot.com/2011/12/premio-de-ecologia-y-medio-ambiente.html

Bien à vous,
Morgane BRAVO



*Informe Anual del Presidente de la Suprema Corte de Justicia de la Nación ...*


Ciudad de México, 15 de diciembre del 2011.- Informe Anual del Presidente de la Suprema Corte de Justicia de la Nación.

Bien à vous,
Morgane BRAVO

*Seminario G20 en México (evento completo)...*


Ciudad de México, 13 de diciembre del 2011.- Seminario G20 en México: Los retos actuales para el crecimiento económico mundial.

Bien à vous,
Morgane BRAVO

martes, 20 de diciembre de 2011

*VIRGEN DE GUADALUPE EN PARIS...* 2


Des milliers de fidèles ont célébré à Paris le 12 Décembre 2011 le 480ème anniversaire de l'apparition de la Vierge de Guadalupe.

La cathédrale Notre Dame de Paris était pleine et l'émotion était grande.
Monseigneur Patrick Jacquin, recteur de la cathédrale, a présidé la messe en l'honneur de cette Vierge universellement reconnue. Il était accompagné d'une dizaine de prêtres dont le père Rubén Corona, Gabriel Mendoza et César Terrones.
La cathédrale, chef d'œuvre d'Art Gothique, construite entre 1163 et 1250, a reçu avec fierté tous ces pèlerins qui assistaient avec ferveur à l'hommage rendu à la « Mère » des mexicains.
En 2002, le Pape Jean Paul II avait canonisé Juan Diego, protagoniste des apparitions de la Vierge au Mont de Tepeyac situé à Mexico.
Ce 12 décembre, de nombreux pèlerins venus du Monde entier franchissent les portails de la Cathédrale Notre Dame de Paris pour rendre hommage à « nuestra señora de Guadalupe ». 
Le Mariachi El Sol entonna les chansons traditionnelles mexicaines qui raisonnaient dans ce lieu saint.
Et puis, les fidèles se rendirent à la Chapelle latérale gauche située dans l'enceinte de la Cathédrale pour contempler la mosaïque de la Vierge de Guadalupe offerte par les mexicains en 1950.
Plus à droite, dans la salle des trésors, se trouve la couronne originale de la vierge que le sacristain Jairo Tobon protège avec dévotion.
La messe en l'honneur de Notre Dame de Guadalupe est devenue incontournable pour les catholiques du monde entier. 
Laissons les images parler.
Christian Beltrame
France Am-Lat productions

viernes, 16 de diciembre de 2011

*Visite du Ministre français du Travail, de la Santé et de l’Emploi à Mexico...*


Le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, M. Xavier Bertrand, a effectué une visite au Mexique les 14 et 15 décembre 2011, afin de participer à une réunion de la « Task Force » sur l’emploi organisée par le ministère mexicain du Travail et de la Prévision Sociale dans le cadre de la présidence mexicaine du G-20.

Mettre les préoccupations sociales au centre du G-20 
Lors des réunions qui se sont tenues tout au long de la matinée du 15 décembre, les ministres et délégations réunis ont travaillé à l’élaboration d’initiatives sur l’emploi et sur la protection sociale, en présence de représentants d’organismes internationaux et de partenaires sociaux. 
Les réunions ont été consacrées à l’analyse des marchés du travail dans les pays du G20 et à un échange de bonnes pratiques visant à développer l’emploi des jeunes et les socles de protection sociale. Le Mexique a confirmé qu’il poursuivrait les efforts entrepris par la présidence française du G20 en la matière. 
A l’occasion de ces réunions, M. Bertrand s’est entretenu avec la ministre du Travail et de la Prévision sociale, Rosalinda Vélez Juárez.

Renforcer la coopération franco-mexicaine 
Le ministre a également visité l’Hôpital Général de Mexico, en compagnie du ministre mexicain de la Santé, M. Salomón Chertorivski Woldenberg. Ayant visité le nouveau bâtiment dédié à l’unité d’oncologie, M. Bertrand a félicité son homologue pour la modernité de l’infrastructrure de cet « hôpital du XXIème siècle », avant de saluer la qualité et l’engagement du personnel de cet établissement public. 

Par ailleurs, M. Bertrand a participé au dîner annuel des Conseillers du Commerce Extérieur de la France au Mexique qui s’est tenu le 14 décembre à la Résidence de France. Le ministre y a salué le dynamisme des femmes et hommes d’affaires français établis au Mexique, les encourageant à poursuivre le développement des relations commerciales entre les deux pays. 
Le lendemain, M. Bertrand a rencontré la communauté française de Mexico, soulignant combien il était important pour lui de pouvoir échanger avec les personnes qui font « réussir la France ». Il a évoqué l’importance de la coopération dans le contexte de la mondialisation, revenant sur la réunion qui s’était tenue dans la matinée.
http://www.ambafrance-mx.org/francais/ambassade-150/salle-de-presse/communiques/article/visite-du-ministre-francais-du?utm_medium=twitter&utm_source=twitterfeed

A l’occasion de sa visite au Mexique, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, M. Xavier Bertrand, a donné une interview au quotidien Reforma, publiée ce jour. M. Bertrand participera aujourd’hui à la réunion du groupe de travail sur l’emploi, organisé par le ministère mexicain du Travail et de la Prévision sociale dans le cadre de la présidence mexicaine du G-20 , avant de rencontrer le ministre mexicain de la santé, M. Salomón Chertorivski.

Interview Xavier Bertrand 
Reforma 20111215
http://www.ambafrance-mx.org/IMG/pdf/interview_xavier_bertrand_reforma_20111215.pdf

Bien à vous,

miércoles, 14 de diciembre de 2011

martes, 13 de diciembre de 2011

*Lanzamiento de la versión 2.0 del portal del empleo*


México D.F., 12 de diciembre del 2011. El Presidente Calderón durante el lanzamiento de la version 2.0 del Portal del Empleo, que tuvo lugar en el Salón Adolfo López Mateos de la Residencia Oficial de Los Pinos

Bien à vous,

*Seminario G20 en México*



EL PRESIDENTE CALDERÓN EN EL SEMINARIO G20 EN MÉXICO: LOS RETOS ACTUALES PARA EL CRECIMIENTO ECONÓMICO MUNDIAL



Ciudad de México, 13 de diciembre del 2011

Bien à vous,


lunes, 12 de diciembre de 2011

*CATHÉDRALE Notre-Dame de Paris : La Chapelle de Notre-Dame de Guadalupe, NOËL...*1







La Crèche de Noël de Notre-Dame de Paris

La Chapelle de Notre-Dame de Guadalupe, dans le bas-côté Nord de la cathédrale Notre-Dame de Paris.


12/12/2011 : 
Comme tous les ans, pour la Fête de Notre-Dame de Guadalupe (12 décembre), une messe est célébrée pour faire mémoire de l’apparition de la Vierge à Saint Juan Diego Cuauhtlatoatzin, en 1531 au Mexique.
Cette célébration rassemble de nombreux membres de la communauté latino-américaine d’Île-de-France. 

Des musiciens mexicains interviennent à quelques moments de la célébration ; à l’issue de la cérémonie, ils jouent au milieu des fidèles rassemblés devant le chapelle de Notre-Dame de Guadalupe et donnent une « aubade » à l’extérieur, sur le parvis, pendant une vingtaine de minutes à l’issue de la célébration.

Dans le bas-côté nord de Notre-Dame de Paris, une chapelle toujours fleurie est dédiée à Notre-Dame de Guadalupe, des Mexicains de Paris ayant demandé qu’une chapelle de la cathédrale soit affectée à des célébrations à l’intention de leur pays. Sur le mur, une mosaïque représentant la Vierge de Guadalupe est particulièrement vénérée, en témoignent les centaines de flammes de dévotions qui y brûlent jour et nuit.


NOTRE-DAME DE GUADALUPE

Saint Juan Diego Cuauhtlatoatzin, que Jean-Paul II canonisa le 31 juillet 2002 dans le sanctuaire de Notre-Dame de Guadalupe, est un indios né en 1474, dont le nom signifie aigle qui parle.
Il était d’humbles origines mais non esclave. Il possédait un terrain sur lequel il habitait, et fabriquait des couvertures qu’il vendait.
A la suite de la prédication faite aux indios par Frère Toribio de Benavente, entre 1534 et 1525, Cuauhtlatoatzin se convertit au christianisme avec sa femme. Ils reçurent les noms de Juan Diego et María Lucia, et lorsque celle-ci mourut en 1529, Juan Diego se déplaça de Tolpetlac à Tenochtitlán, avec son oncle Juan Bernardino, à 14 km de l’église de Tlatilolco.
Le 9 décembre 1531, au cours d’une marche, alors qu’il traversait bois et villages pour regagner sa maison de Tenochtitlán, la Vierge lui apparut pour la première fois, en un lieu depuis appelé Capilla del Cerrito, lui parlant dans sa langue, le náhuatl. Marie lui demanda d’y bâtir un sanctuaire en son honneur, afin qu’elle puisse offrir amour, aide et compassion aux habitants du lieu. Sur ordre de la Vierge, Juan Diego avertit son évêque qui demanda une preuve pour le croire.
Trois jours plus tard, la Vierge apparut à nouveau à Juan Diego pour lui dire de monter au sommet du Tepeyac, où il devait trouver des roses de Castille à porter à l’évêque, alors qu’elles ne fleurissaient pas à cette saison. Lorsqu’il remit ces fleurs au prélat, une image de Marie apparut miraculeusement sur le manteau dans lequel il avait recueilli les roses. C’est cette image que l’on vénère depuis presque 500 ans dans le sanctuaire de la Guadalupe.
Juan Diego mourut en 1548, à 74 ans, devenant l’un des sujets de la dévotion populaire latino-américaine. En 1737, Notre-Dame de Guadalupe fut proclamée Patronne du Mexique, et en 1910 des Amériques, et en 1935 enfin, des Philippines. Jean-Paul II a élevé le bienheureux Juan Diego a la gloire des autels en 1990.
Le sanctuaire actuel de Notre-Dame de Guadalupe (qui a vaincu le serpent) se trouve à 15 km du centre de Mexico, face à l’ancien, utilisé jusqu’au milieu du XX siècle. Lorsque cet édifice devint un danger pour les fidèles, la Conférence épiscopale mexicaine décida la construction d’une nouvelle Basilique, dont la première pierre fut posée le 12 décembre 1974. L’oeuvre fut inaugurée deux ans plus tard.
Notre-Dame de Guadalupe est maintenant le sanctuaire marial le plus grand et le plus visité du monde (20 millions de pèlerins l’an). Extérieurement il ressemble à une tente circulaire dans le désert, en mémoire du tabernacle dressé par Moïse au pied du Sinaï. Il est recouvert de cuivre dont le vert rappelle le manteau de la Vierge de Guadalupe. Le pilier central, qui est recouvert de cèdre doré, conserve le manteau de Juan Diego et l’image de Marie.


PRIÈRE DU PAPE JEAN-PAUL II À NOTRE-DAME DE GUADALUPE

Lors de son premier voyage apostolique, le Pape Jean-Paul II se rendit au Mexique, en janvier 1979, et prononça cette prière à Mexico.
Ô Vierge Immaculée, Mère de Dieu et Mère de l’Eglise, qui, de cet endroit, rèvèles ta clémence et ta compassion envers tous ceux qui te demandent ta protection, écoute la prière que nous t’adressons avec une confiance filiale et présente la à ton Fils Jésus, notre seul Rédempteur.

Mère de Miséricorde, qui nous enseignes le sacrifice caché et silencieux, à Toi qui viens à la rencontre des pécheurs que nous sommes, nous consacrons en ce jour tout notre être et tout notre amour. Nous Te consacrons aussi notre vie, notre travail, nos joies, nos faiblesses et nos peines. Accorde la paix, la justice et la prospérité à nos peuples ; car nous confions à tes soins, tout ce que nous avons et tout ce que nous sommes, O Notre Dame et Notre Mère. Nous voulons être entièrement à Toi et marcher avec Toi le long du chemin de la complète fidélité à Jésus-Christ en Son Eglise : Que ta main aimante nous tienne toujours.
Vierge de Guadalupe, Mère des Amériques, nous te prions pour tous les Evêques, qu’ils conduisent les fidèles dans le chemin d’une vie chrétienne intense, une vie d’amour, et d’humble service de Dieu et des âmes. Regarde l’immense récolte et intercède auprès du Seigneur afin qu’Il inspire à tout le peuple de Dieu une soif de sainteté et accorde d’abondantes vocations de prêtres et de religieux, forts dans la foi et qui soient des apôtres zélés des mystères de Dieu.
Accorde à nos familles la grâce d’aimer et de respecter la vie à ses débuts, avec le même amour que celui avec lequel tu conçus en ton sein la vie du Fils de Dieu. Bienheureuse Vierge Marie, protège nos familles, afin qu’elles soient toujours unies et bénis l’éducation de nos enfants.
Notre Espérance, jette sur nous un regard de compassion, apprends nous à aller sans cesse à Jésus et, si nous tombons, aide nous à nous relever à nouveau, à retourner vers Lui par la confession de nos fautes et nos péchés dans le Sacrement de la Réconciliation qui donne la paix à l’âme.
Nous t’implorons accorde nous un grand amour pour tous les saints Sacrements qui sont comme les signes que Ton Fils a laissés sur la terre.
Ainsi, Très Sainte Mère, avec la paix de Dieu dans notre conscience, nos coeurs, libres du mal et de la haine. Pourront nous donner toute la vraie joie et la vraie paix qui viennent de Ton Fils, Notre Seigneur Jesus-Christ, qui, avec Dieu le Père et le Saint Esprit, vit et règne dans les siècles des siècles.



Bien à vous,
@MorganeBRAVO